Sans contrôle des naissances, le niveau de vie baisse chaque jour davantage.
En revanche, avec un contrôle des naissances, les salaires augmenteraient.
Et, selon les dires de nos journaux (STERN, etc.), ce serait pire que tout. En effet, tant qu'il y aura sur terre des grands espaces surpeuplés où la pauvreté et un niveau de vie misérable sont de mise, il existe une réserve inépuisable de demandeurs d'emploi pesant sur le niveau des salaires. De deux choses l'une : soit ces chômeurs sont importés pour servir à casser les mouvements de grève – qui, s'il n'y avait pas de surpopulation, seraient couronnés de succès – («la misère va au capital»), soit les entreprises délocalisent vers des pays aux conditions de vie pitoyables («le capital va à la misère», le soi-disant export du capital ou ladite externalisation). Ceci est la raison pour laquelle nous avons inscrit dans notre emblème le slogan «Egalité dans le monde entier !», sans aucune connotation stupide pseudo-«morale» ou «sociale».
 Lisez plus >