Vous l'avez peut-être déjà deviné : nous sommes, en effet, des communistes – dans le sens de Marx, Engels et Lénine, non pas nécessairement dans le sens du bloc des pays de l'Est qui s'était écroulé peu glorieusement il y a quelque temps parce qu'il ne pouvait pas résister à la menace militaire de ses ennemis supérieurs. En effet, nous préférons une propriété raisonnablement partagée au lieu d'aucune propriété du tout (ce qui est actuellement le destin de la vaste majorité de tous les hommes – avoir un peu d'argent pour les besoins quotidiens avec quelques jouets et souvenirs en plus et même des livres, est autre chose que la propriété). Propriété procure indépendance, dignité et liberté (même une certaine liberté de pensée) ; c'est pour cette raison que Marx, Engels et Lénine défendaient (et essayaient de réaliser) la propriété collective au lieu d'aucune propriété pour la plupart de nous et une propriété privée pour une petite minorité de ‘happy few’ (peu de personnes heureuses) (plus des salaires passables pour leurs servants, hérauts et assassins).
Quelle que soit la distribution souhaitable ou non des biens terrestres : on doit en avoir assez pour tous les hommes, y inclus des matières premières de toutes sortes, nature et même espace. (Un manque de biens et d'espace aura inévitablement pour résultat un manque de liberté et bien-être, y inclus de capacité mentale et intellectuelle.) Ainsi actuellement le défi le plus grand de l'humanité n'est pas le système de production et de distribution des biens, mais le contrôle des naissances. Ou, plus précisément : d'avoir échoué au contrôle des naissances il y a au moins quatre générations, avec le résultat présent de cet échec, un échec non pas causé par ‘stupidité humaine’, mais par la nécessité de maintenir la compétition entre tous les hommes sans propriété pour ainsi prévenir des grèves à succès.

Concernant ce sujet cliquez ici,

si vous voulez connaître nos idées approfondies sur ceci.

Il n'y a pas de réconciliation entre l'objectif d'un bien-être humain partout dans le monde et la religion. Evidemment tous les mass médias nuisent à l'esprit humain, parce qu'ils sont dirigés par ou en faveur des grands propriétaires et leurs servants puissants, nous le savons bien ; mais la religion nuit aussi inévitablement à l'esprit humain comme au bien-être des hommes, parce qu'elle l'atteint dans une phase précoce, et c'est pourquoi qu´elle jouissait toujours du faveur de ceux qui sont au pouvoir, qui ne veulent jamais perdre leurs avantages hérités au profit de ceux qui ne les ont pas respectivement qui doivent travailler, payer et mourir pour eux.

Si vous voulez connaître nos idées sur ce sujet plus en détail, cliquez ici.

Nous sommes actifs depuis plus de quarante ans ; nous n'avons jamais changé notre programme, et nous avons survécu des persécutions et dénigrements bien sévères. Nous provenons du soi-disant ‘mouvement d'étudiants’ (bien qu'entre-temps pas plus de 10 pour cent de survivants personnels de ce mouvement soient parmi nos membres actifs), et nous pouvons dire, au moins en Allemagne, et contrairement aux soi-disant ‘groupes communistes’, nous sommes les seuls survivants qui ont surmonté le test du temps. Souffrant de la chute du bloc des pays de l'Est comme tout autre ami authentique de la liberté et vérité (‘gauchistes’, un mot plutôt superficiel, mais basé légitimement sur la répartition des sièges parlementaires de la France de 1789), nous pourrions trouver une chance plus grande à présent, parce que le monoimpérialisme lève son masque grimaçant, en retournant plus ouvertement que jamais à la paupérisation universelle, à l'hélotisation et à la torture (i.e. à Abu Ghraib ou Guantánamo, non seulement dans des dépendances ‘gorilles’ marginales comme auparavant), et non en dernier lieu, l'humiliation et la persécution sexuelle (en qualifiant des rapports sexuels complètement normaux entre adolescents de ‘pédophilie’ et en persécutant des adolescents et aussi des adultes, et ce n'est pas tout, aussi l'art, l'imprimé, et toute sérieuse communication de masse sont concernés, un khomeinisme séculaire de provenance des Etats-Unis rampant de nouveau sur la surface de la terre, empoisonnant toute activité sexuelle ou sentiment sexuel).
Les illusions sur les intentions ‘amicales’ d'Oncle Sam sont en train de s'écrouler de plus en plus, il est vrai – mais le fatalisme s'accroît de manière symétrique, et des idéologies, i.e. devenir un esclave à plein temps et renoncer en faveur de ‘l'environnement’ au lieu de consommer de manière satisfaisante tout ce qui est beau et cher en réduisant le nombre des consommateurs possibles sur le globe, se répandent. Résister à l'idéologie est impossible quand on est seul ;

pour cela essayez de vous joindre à nous !

résister à la violence impérialiste (‘législation’, etc.) l'est aussi et encore plus ; c'est difficile, en effet, mais avec une contre-organisation votre chance s'améliore.

Alors, essayez de nous trouver et de vous joindre à nous !

Malheureusement il n'y a qu'un seul livre – plus ou moins – ample de nous disponible en langue anglaise ; il pourra transporter quelques impressions authentiques dans votre esprit et il n'est pas cher. Vous pouvez le commander et le payer ; informez-nous, s.v.p., si le service postal a exercé sa fonction et l'a livré dans votre boîte aux lettres : Bernhard Schilli: Who is the ‘Ruling Class’?