La victoire finale des Etats-Unis sur l'Union soviétique autour de l'année 1990 remportée grâce à son immense supériorité économique et technologique et la menace à succès qui en résultait d'une décapitation nucléaire par les missiles nucléaires américains (‘mini nukes’) basés en Europe, marque le début d'une nouvelle ère qui est la plus sombre dans l'histoire de l'homme. A partir de ce moment, les Etats-Unis ont vite levé le masque grimaçant de ‘l'Ouest libre’, et ont tout de suite commencé leur nouvelle hégémonie mondiale par une nouvelle destruction militaire, comparable à celle de Vietnam, cette fois-ci sans être empêché, d'un Etat sans défense qui insistait sur sa souveraineté nationale, la République de l'Irak de Saddam Hussein, modernisée de manière spectaculaire et dans le fond séculaire – pour ainsi démontrer une fois pour toutes au reste du monde ce qui arrivera dorénavant à tous ceux qui n'obéissent pas volontairement et tout promptement à leurs ordres.
Chaque année et chaque jour depuis lors il est devenu plus perceptible et indéniable que cette ère où le monde entier est à la merci du gouvernement américain, armé jusqu'aux dents de missiles nucléaires, signifie tout simplement l'établissement pas à pas d'un nouveau système totalitaire lequel, au cas où il ne rencontre pas une opposition déterminée, ne laissera rien des libertés de l'individu, des droits constitutionnels, de la souveraineté nationale comme de la prospérité du niveau de vie dont, avant, du moins des parties de la population du monde ont profité.
Depuis plus de vingt ans, nous avons discuté et analysé cette métamorphose sinistre sous tous les angles dans de nombreux tracts, articles et livres. Leurs sujets vont des agressions militaires des Etats-Unis contre l'Irak, la Yougoslavie, l'Afghanistan, la Libye et la Syrie ou du pillage économique de l'Europe – par les chantages américains exercés sur ses grandes entreprises (par ex. Volkswagen et Bayer) ou sur ses gouvernements nationaux (par ex. ‘l'or Nazi’), par le soi-disant ‘cross border leasing’ de la propriété municipale européenne ou prochainement par TTIP – jusqu'à la destruction des droits constitutionnels par ex. par les soi-disant ‘enemy combatant laws’ américaines ou le traité de Lisboa (voir notre tract ‘Bien joué France !’), la destruction de l'autodétermination sexuelle par imposition des lois américaines inhumaines en matière des délits sexuels au reste du monde ou, en général, le déclin culturel et intellectuel y inclus même la destruction de l'opéra classique européenne – et beaucoup d'autres sujets.
Pendant que la plupart de ces textes n'existent qu'en langue allemande, nous pouvons vous recommander, concernant l'ensemble de ces sujets, du moins une petite traduction en anglais de 40 pages de quelques articles (voir l'Edition anglaise de l'Edition anglaise des KETZERBRIEFE [Lettres hérétiques] N° 23) que nous avons publiés immédiatement après la première agression militaire des Américains contre l'Irak en mars 1991. Plus que vingt ans plus tard, ils méritent toujours d'être lus, parce qu'ils placent les évènements de ces semaines dans le contexte historique plus large en discutant particulièrement l'effet de l'agression américaine sur la ‘question des Lumières’, i.e. sur les mouvements séculaires précédents du Proche-Orient comme la fondation du Parti Baas arabe socialiste de Michel Aflaq ou à l'intérieur de la OLP, les pays desquels aujourd´hui ont été repoussés par les bombes et occupants américains dans l'obscurité de la règle de la charia.
Ce n'est qu'un petit échantillon de nos écrits mentionnés, mais il représente de nouveau un pas pour mettre en avant le dialogue. – N'oublions entre-temps pas: un régime peut être puissant, mais même le régime le plus puissant dans l'histoire n'a jamais eu le pouvoir absolu. Même sous une dictature totale comme la monarchie française du 18e siècle, des esprits vifs et aimants la liberté ont réussi à se rencontrer régulièrement et dans une sphère bien privée dans leurs fameux salons créant ainsi par leurs discussions disciplinées et s'orientant aux buts les fondements pour quelque chose de meilleur à venir. Pourquoi ne pas suivre leur exemple? Il est en tout cas mieux de discuter que de passer sa vie comme un idiot devant la télé.

Nous publions ici trois textes, dont deux en anglais, de nos archives relatifs à ce sujet qui aujourd'hui n'ont rien perdu de leur importance et intérêt :

3.7.2005
Bien joué France !
 Lisez plus >

14.11.2003
Hold on to your humanity:
An open letter to GIs in Iraq

 Lisez plus >

26.8.2006
No German occupying forces in Syria!

 Lisez plus >